Jason Shomba : Promet du ouf et du wow, lors la soirée de gala Mongita.

Une soirée cinéma n’est soirée cinéma que lorsque le glamour est palpable. Or, sans décoration une soirée, aussi glamour qu’elle soit, elle risque de passer pour une soirée ou un événement ordinaire. Et voici comment la soirée Mongita lie l’utile à l’agréable… elle sort le grand jeu, véritable arme non conventionnelle dans la décoration  cinématographique Congolais, pour le bonheur de vos yeux : Jason Shomba. Je vous livre ici-bas l’essentiel de son interview.

Jason Shomba en plein tournage de la série Ndakisa
Jason Shomba en plein tournage de la série Ndakisa

 

 

Homme de gout, de couleur et de style, Jason signe plus de 16 films (il est modeste, je sais que c’est plus) en décoration. Sans doute si vous avez suivi 10 films Congolais, sans crainte d’être contredit, il y aura 8 dont la déco a été assurée par Jason. Tenez, quelques scènes dont il a assuré le setup: « Coiffure kitoko », « Mpangi’ami », « l’Équipe », « Cocaïne light », « Villa Matata », « Ndakisa »… ajouté à cela au  moins 10 courts métrage avec la MONUSCO (Mission de l’Organisation Nations Unies pour la Stabilisation en R.D.Congo), j’avoue que j’ai une profonde admiration de sa modestie,  que je qualifie de légendaire. Généralement, pour réaliser ces prouesses, il faut avoir parcouru l’extérieur pour les  formations, mais ce  génie de la décoration est produit de L’INA (Institut National des Arts)  et quelques formations sur place au Congo.

 

 

 

Et toute cette mine de talent va servir à changer l’image du chapiteau qui servira de cadre pour la soirée de gala Mongita dans l’enceinte de l’académie des beaux-arts. Jason m’a confié, je le cite : « Certes on dit qu’il n’y a pas des grands artistes mais il n’y a que des grandes œuvres. A mon humble avis, nos grandes œuvres font des nous des grands artistes. Je fais de la soirée Mongita en terme de déco une œuvre et je la veux grande. Je promets du ouf et du wow. Vous avez ma  parole d’honneur. » Lorsque j’ai entendu ces paroles sortir de sa bouche j’ai tressailli de joie, car bourré des techniques et de technicité je sais de quoi il est capable.

 

A quelques jours de l’événement, mes yeux scintillent comme un enfant de 5 ans dans un rayon des jouets. Je sais, que lors de la soirée Mongita, je serais comme dans un film où je suis acteur principal et la déco est assurée par Jason Shomba, voilà tout mon bonheur.

 

Peace MAVUNGU